Contrat AESH : comment est organisé le suivi des carrières des salariés ?

Le métier d’Accompagnant des Élèves en Situation de Handicap (AESH) est essentiel pour permettre aux élèves en situation de handicap de suivre une scolarité adaptée à leurs besoins spécifiques. Comment est organisé le suivi des carrières de ces professionnels indispensables au sein du système éducatif français ? Cet article vous propose un éclairage sur les modalités d’accompagnement et de gestion de ces parcours professionnels.

Le cadre général du contrat AESH

Les AESH sont recrutés par les services académiques et travaillent sous la responsabilité des directeurs d’établissement ou des enseignants qu’ils accompagnent. Ils sont embauchés sous un contrat à durée déterminée (CDD) ou un contrat à durée indéterminée (CDI), selon leur ancienneté et leur expérience professionnelle. Ces contrats sont régis par le droit public, ce qui implique certaines spécificités en matière de gestion des carrières.

L’accompagnement professionnel tout au long de la carrière

Tout au long de leur parcours professionnel, les AESH bénéficient d’un accompagnement personnalisé qui peut prendre différentes formes :

  • Formations initiales et continues : les AESH ont accès à des formations spécifiques adaptées à l’exercice de leur métier, qu’elles soient proposées par les services académiques ou par d’autres organismes de formation.
  • Évaluations régulières : les AESH sont évalués annuellement par leur supérieur hiérarchique et peuvent également bénéficier d’entretiens professionnels pour faire un point sur leur situation et envisager des perspectives d’évolution.
  • Accompagnement à la mobilité professionnelle : les AESH peuvent être amenés à changer d’établissement ou de poste en fonction des besoins du service. Ils bénéficient alors d’un accompagnement spécifique pour faciliter leur adaptation à leur nouveau contexte professionnel.
A découvrir aussi  Aspects juridiques de la reprise d'entreprise : guide pour les futurs repreneurs

Les modalités de suivi et d’évaluation des carrières

Le suivi des carrières des AESH est organisé autour de plusieurs dispositifs :

L’entretien professionnel annuel : il permet au salarié et à son responsable hiérarchique (directeur d’établissement ou enseignant) de faire le point sur l’année écoulée, d’évoquer les perspectives d’évolution professionnelle et de discuter des besoins en formation. Cet entretien est obligatoire et doit être mené dans les six mois suivant la fin de chaque année scolaire.

L’évaluation annuelle : elle est réalisée par le supérieur hiérarchique direct (directeur d’établissement ou enseignant) et prend en compte différents critères tels que la qualité du travail réalisé, l’investissement personnel, l’autonomie, l’esprit d’initiative, etc. Les résultats de cette évaluation sont consignés dans un compte rendu écrit et peuvent avoir une incidence sur la rémunération du salarié.

Le bilan de compétences : il peut être demandé par l’AESH ou proposé par l’employeur. Il permet d’identifier les compétences acquises au cours de la carrière, d’évaluer les besoins en formation et de définir un projet professionnel adapté. Ce bilan peut être réalisé tous les cinq ans.

Les perspectives d’évolution professionnelle

Les AESH peuvent envisager plusieurs types d’évolution professionnelle :

  • L’accès à un poste à responsabilité : certains AESH peuvent être amenés à coordonner le travail d’autres AESH au sein d’un même établissement ou d’un réseau d’établissements (AESH référent).
  • La reprise d’études : les AESH peuvent bénéficier de dispositifs spécifiques pour reprendre des études ou suivre une formation qualifiante dans le cadre de leur projet professionnel.
  • La mobilité interne : les AESH peuvent postuler à des postes vacants au sein du service public, sous certaines conditions (ancienneté, compétences requises, etc.).
  • La mobilité externe : les compétences développées par les AESH peuvent être valorisées dans d’autres secteurs professionnels (médico-social, éducatif, etc.).
A découvrir aussi  Les droits des personnes malentendantes au travail : un enjeu essentiel

Pour conclure, le suivi des carrières des salariés en contrat AESH est organisé autour d’un accompagnement personnalisé et de dispositifs d’évaluation réguliers. Les perspectives d’évolution professionnelle sont variées et peuvent impliquer des changements de poste, de responsabilités ou de secteur d’activité.